Tuesday, 24 June 2008

Reforming EU institutions and democracy

What to do if the size and the rules of the European Union prevent reform? The Italian president Giorgio Napolitano has called for a more firm and coherent engagement between integrationist states. The European Union needs a new democratic surge.

Napolitano’s speech can be found on the web pages of Notre Europe in Italian and French:

http://www.notre-europe.eu

Here is an extract from the French language version:

La Communauté, et puis l’Union, se sont au fur et à mesure élargies jusqu’à atteindre 27 Etats
membres. Mais le moment de la preuve est venu : si, dans cette dimension et avec les règles
actuelles, l’Union montre qu’elle ne peut pas fonctionner et qu’elle ne peut pas non plus
changer ses règles, il faut alors trouver les formes d’un engagement plus ferme et plus
cohérent entre ces pays qui se sont reconnus dans les choix d’intégration et de cohésion plus
avancés, comme celui de la monnaie unique, celui de l’Euro et de la zone Euro.
Et il faut comprendre que le vote en Irlande a plus que jamais radicalement posé un problème.
Le problème des rapports entre gouvernants et gouvernés dans l’Europe unie, le problème de
la participation et du consensus des citoyens.
L’Union européenne – si souvent accusée de manquer de « capacity to deliver » - ne pourra
pas augmenter son efficacité sans réformes et moyens adéquats, et sans un nouvel élan
démocratique.

***

The maturity test of the European Council is going to be if it succeeds in achieving both institutional and democratic reform.


Ralf Grahn