Thursday, 22 October 2009

Principles regarding President of the European Council

Our previous post “Charlemagne and President of the European Council” mentioned the question on Charlemagne’s notebook, “Is any Briton suitable for Europe’s top job?”(21 October 2009).

We looked at some early observations on the need for open election procedures and “objective” criteria concerning countries and candidates.

***

Written declaration


I found the issue intriguing enough to locate the written declaration by the five MEPs. Here is the text of the written declaration, in French:





« A l'initiative de Robert Goebbels, cinq députés européens viennent de déposer au Parlement européen une déclaration écrite sur la nomination du futur président du Conseil européen.

Le Traité de Lisbonne confère aux seuls Chefs d'Etat et de Gouvernement, réunis au Conseil européen, le droit de désigner le futur président permanent du Conseil européen. Or, selon les cinq députés (outre Robert Goebbels on note Klaus-Heiner Lehne, président de la Commission Juridique; Herbert Reul, président de la Commission de l'Industrie; Jo Leinen, président de la Commission de l'Environnement et Jorgo Chatzimarkakis, coordinateur au Groupe libéral), le Parlement européen ne peut pas simplement enregistrer ce futur président du Conseil, qui sera le visage et la voix de l'Europe.

Pour cette raison les députés dressent un profil du futur président, qui devrait venir d'un pays qui a adopté ou a la volonté d'adopter l'Euro, un pays faisant partie de l'espace Schengen et ne refusant pas l'application de la Charte européenne des droits fondamentaux. Faut-il souligner que ce profil ne correspond absolument pas au candidat préféré de quelques grands pays, à savoir l'ancien Premier ministre du Royaume-Uni Tony Blair?

Si la moitié des députés européens devaient signer cette déclaration écrite, elle aurait valeur de résolution adoptée par le Parlement européen et serait publiée au journal officiel de l'Union européenne.


DÉCLARATION ÉCRITE


déposée conformément à l'article 123 du règlement

par Jorgo CHATZIMARKAKIS, Robert GOEBBELS, Jo LEINEN, Klaus-Heiner LEHNE, Herbert REUL

sur la nomination du futur président ou de la future présidente du Conseil européen



Déclaration écrite sur la nomination du futur président ou de la future présidente du Conseil européen



Le Parlement européen,

– vu l'article 123 de son règlement,

A. considérant que le Traité de Lisbonne confère au seul Conseil européen le droit de nommer un président permanent du Conseil,

B. considérant que le futur président ou la future présidente du Conseil européen deviendra la voix de toute l’Union européenne,

C. considérant que le Parlement européen directement élu par les peuples d’Europe ne peut pas simplement enregistrer le choix des Chefs d’Etat et de Gouvernement,

1. exige du Conseil européen de nommer comme président permanent une personnalité avec laquelle les peuples d’Europe puissent s'identifier,

2. estime qu’une telle personnalité doit avoir fait preuve de sa capacité de faire avancer l’Union européenne vers une "union sans cesse plus étroite entre les peuples de l'Europe",

3. est convaincu que cette personnalité

- ne peut venir que d’un Etat membre qui a adopté ou reste déterminé à adopter la monnaie commune européenne,

- doit être issue d’un Etat membre faisant partie ou voulant faire partie de l’espace Schengen garantissant la libre circulation des citoyens,

- doit provenir d’un Etat membre ne refusant pas l’application de la Charte des droits fondamentaux de l'Union européenne sur son territoire,

4. charge son Président de transmettre la présente déclaration, accompagnée du nom des signataires, à la Commission, au Conseil et aux parlements des États membres. »


***

Grahnlaw

This blog has discussed the election of the new President of the European Council (and the High Representative/Vice-President) in numerous posts. The election procedures should be open and they should engage the EU citizens. The merits of the country and of the individual candidates have to be taken into account.

Here are some of the blog posts dealing with the election of the President of the European Council:


President of the European Council (10 February 2008)



Heavyweight president for the European Council? (19 March 2008)




Lisbon Treaty& European Council: “Presidential elections” (23 March 2009)




Lisbon Treaty & European Council: President’s job (24 March 2009)




Gordon Brown’s European mainstream (29 March 2009)




Tony Blair new “EU President”? (8 April 2009)





NATO & EU: Rewarding freeloading? (11 April 2009)




European Council President: Eliminating unwilling countries (11 April 2009)




Gordon Brown as President of the European Council? (16 June 2009)



Ever closer union (28 June 2009)




“EU President” Tony Blair? (17 July 2009)




Why President Blair? (3 October 2009)



EU capitals: Time to nominate candidates for President & High Representative (5 October 2009)



No EU President (5 October 2009)



USA & EU: Comparing Presidents (6 October 2009)



Tony Blair wrong choice for Europe (7 October 2009)



New EU High Representative – the most important job (8 October 2009)



If Britons do not support Tony Blair? (16 October 2009)




Why support Mary Robinson for President of the European Council? (21 October 2009)



Charlemagne and President of the European Council (22 October 2009)


***

If I remember correctly, 17 EU member states fulfil all the criteria. In other words, there is a considerable talent pool available, and one can always discuss if every requirement is necessary, because the individual engagement is just as important.


It is at least as important that the European Council opens up the election procedures to the citizens of the European Union. Openness is the first test of the Lisbon Treaty.



Ralf Grahn